Plaisance et Plaisanciers

Les évolutions, améliorations et entretien sur mes bateaux après les avoir achetés



Préambule :

Les travaux, nécessaires ou de confort (vous voudrez personnaliser votre bateau) peuvent représenter une somme d’argent conséquente suivant votre capacité à les réaliser vous-même ou bien à les sous-traiter. Ceci est aussi à prendre en compte lors de l’achat du bateau. Pour vous sensibiliser sur ce poste de dépenses, voici la liste des travaux réalisés pour l’entretien et l’amélioration du confort ou de la sécurité à bord du Carpe Diem et du Harriet.
Cette liste peut aussi vous aider, lors de la visite en vue d’un achat pour vérifier l’état du bateau et ensuite négocier son prix. Le coût pour faire les travaux par un professionnel, avoisine les 50€ à 80€ de l’heure, si ce n’est plus, en fonction de la technicité requise.
Pour ma part, les travaux ont tous été réalisés par mes soins, ce qui en a réduit considérablement le coût (sauf la peinture neuve du Carpe Diem et du Harriet. Voir les rubriques Carénage et Peinture sur le site).
Mais assurez-vous surtout de vos compétences avant de vous lancer et aussi de votre temps disponible. Pour la pose du parquet sur le Harriet, j’ai mis environ 2 semaines à raison de 5 heures de travail par jour (découpe et ajustement sur 90% des lattes. Le coût des matériels sera fonction de vos choix et de vos besoins en matière de technologie, pour l’électronique, par exemple. Il y a des GPS ou des VHF à tous les prix.
Sur ce, bon courage si vous décidez de vous lancer et de réaliser les travaux vous-même.



Pour le Carpe Diem (construction 1977) acheté en 2001, la Sécurité :

- Remplacement de la VHF qui ne fonctionnait pas en France par une VHF ASN,
- Remplacement de l’antenne VHF,
- Installation d’un NAVTEX pour la météo marine,
- Installation de 2 pompes de cale, une manuelle et une électrique automatique,
- Installation d’un second sondeur, graphique avec sonde à l’avant du bateau, utilisable au poste intérieur ou extérieur,
- Remplacement de la chaîne d’ancre de 8mm par une chaîne de 10mm,
- Remplacement du barbotin du guindeau (cause chaîne d’ancre),
- Installation d’une annexe avec un moteur hors-bord,
- Installation de 3 anneaux pour fixer « les deux lignes de vie » en mer,
- Installation d’un thermomètre dans la cale moteur pour contrôler la température de cet espace clos,
- Modification du circuit électrique 12v du bateau par ajout d’une boite fusibles en remplacement des quelques porte fusibles sous-verre qui constituaient la seule protection des circuits,
- Réunion de toutes les masses électriques du bateau sur 2 barrettes de masse (c’est la coque qui servait de conducteur de retour).



Le Confort :

- Installation du réseau 220V (5 prises) et d’un disjoncteur différentiel.
- Installation d’un panneau électrique avec interrupteurs et protections pour le réseau 220V,
- Séparation des couchettes à l’avant pour plus d’intimité,
- Installation d’une tablette coulissante pour la télévision,
- Remplacement des lave-mains par des lavabos,
- Installation de petits rideaux dans la cabine arrière et le cabinet de toilette,
- Installation de mitigeurs,
- Remplacement de la plaque de cuisson,
- Installation d’un éclairage dans la cale moteur,
- Installation du réseau 12V (5 prises),
- Installation d’une jauge sur le réservoir d’eau,
- Installation d’un filtre en sortie du réservoir d’eau pour protéger la pompe,
- Installation d’un spot en 220V dans la cabine arrière,
- Installation d’un radiateur électrique à accumulation dans le carré (750W),
- Installation d’une antenne satellite,
- Modification du WC par ajout d’un kit électrique en remplacement de la pompe manuelle,
- Changement de l’abattant plastique du WC par un abattant bois (plus confortable),
- Installation d’un contrôleur de charge des batteries,
- Remplacement de l’antenne radio,
- Remplacement de l’antenne TV pour recevoir la TNT et installation d’un amplificateur,
- Remplacement de l’éclairage de la cabine arrière et ajout d’une tablette,
- Branchement du frigo en 220V pour le port,
- Installation d’une alimentation autonome pour une glacière électrique en complément du frigo,
- Installation d’un thermomètre intérieur/extérieur,
- Remplacement de la télévision par un écran plat,
- Remplacement du chargeur de batteries de type automobile par 2 chargeurs Dolphin 20A,
- Installation de 2 bossoirs inox pour l’annexe et d’une tablette pour le moteur hors-bord,
- Installation d’un coffre-fort,
- Changement de la manche à air et installation d’un ventilateur ayant la fonction de hotte aspirante,
- Remplacement des 2 filtres à gazole.



L’Entretien :

- Remplacement du groupe d’eau,
- Changement du relais de puissance du propulseur d’étrave,
- Changement des batteries (moteur et servitudes),
- Remplacement de la moquette du carré et de l’avant du bateau par un linoléum plus facile d’entretien,
- Remplacement de la moquette de la cabine arrière,
- Remplacement matériel de sécurité (extincteurs, fusées, etc...)
- Réfection complète des coffres sous les couchettes à l’avant,



Les travaux pour le Harriet construction 1989) acheté en 2010 et qui n’a eu aucun entretien pendant 5 ans, la Sécurité :

- Installation d’extincteurs en rapport avec le bateau (2010),
- Installation d’un thermomètre avec sonde dans la cale moteur (2010),
- Remplacement des bouées de sauvetage (bouées fer à cheval en 2010),
- Installation de 2 extincteurs automatique dans la cale moteurs (2011),
- Installation de 2 anneaux pour fixer « les deux lignes de vie » en mer (2011),
- Installation de poignées supplémentaires pour se tenir à l’intérieur du bateau en navigation mer (2011),
- Remplacement du radeau de survie (2011),
- Remplacement des coupes-orin (2016),
- Installation d’un sondeur graphique, plus précis en rivière (2016),
- Remplacement de la VHF, poste intérieur et poste extérieur (2017),
- Remplacement de l’antenne VHF (2017),
- Remplacement du haut-parleur extérieur de la VHF (2017),
- Remplacement de la pendule de bord (2017),
- Installation d’un récepteur AIS couplé avec la VHF (2018),
- Remise à neuf des panneaux de commande avec changement de tous les interrupteurs au poste de pilotage intérieur (2018).



Le Confort :

- Installation d’un baromètre électronique avec prévisions météo (2010),
- Remplacement du four micro-ondes (2010),
- Installation de la télévision par satellite (2010),
- Installation de la télévision (écran plat de 66 cm en 2010),
- Changement de l’antenne de télévision pour recevoir la TNT (2011),
- Changement de l’amplificateur d’antenne TV (2011),
- Installation d’un coffre-fort (2011),
- Installation d’un radiateur électrique (chaleur douce) de 800W dans la cabine arrière (2011),
- Installation d’un contrôleur de batteries (2014),
- Remplacement de la moquette dans le carré et le coin cuisine/repas par du parquet stratifié de 4,5 mm d’épaisseur (2014) et dans la cabine avant (2017),
- Mise en place d’une plaque de protection carrelée, derrière la plaque Gaz, pour faciliter le nettoyage (2015),
- Changement du chargeur de batteries (d’origine) avec par un chargeur Dolphin 50A à panneau de commande déporté (2017),
- Remplacement de toutes les prises électrique 220V norme anglaise par des prises norme française (2017),
- Changement de tous les robinets par des mitigeurs (cabine avant et cuisine en 2011, cabine arrière en 2017),
- Remplacement de l’éclairage de la cale moteur par des spots à LED (2018).



L’Entretien :

- Ajout et remplacement de pare-battages (2010, 2012, 2015, 2017),
- Achat de chaussettes pour les pare-battages pour protéger la peinture de la coque (2015, 2019),
- Changement des spots d’éclairage dans la cabine avant (2011),
- Changement de la corne de brume (2012 et 2018),
- Changement moteur essuie-glace arrière (2013),
- Changement de la pompe de cale (2014),
- Changement du groupe d’eau sous pression (2014),
- Changement du vase d’expansion du groupe d’eau (2014),
- Mise en place d’un filtre avant pompe à eau (2014),
- Changement du réseau de distribution d’eau, tuyaux eau chaude et froide (2015),
- Changement des feux de navigation (2015),
- Changement du boitier de commande du guindeau électrique (2015),
- Changement de l’échelle de coupée (2015),
- Installation d’un aérateur dans la baille à mouillage (2015),
- Changement des 3 batteries de service (2016),
- Changement des 2 batteries des moteurs (2019),
- Changement de l’abattant de WC dans la cabine arrière (2016),
- Remplacement de l’antenne radio FM (2017),
- Changement des enceintes acoustiques à l’extérieur (2017),
- Changement du mâtereau avant (2018),



L’Entretien courant :

Il est nécessaire aussi d’ajouter à cette liste les travaux d’entretien courant (peinture dans la cale, dans les coffres, vernis boiseries) que ce soit pour le Carpe Diem ou pour le Harriet. D’autre part, j’ai effectué un certain nombre de modifications sur le circuit électrique du Harriet, 12V et 220V. Sans oublier le matériel de sécurité obligatoire qui doit être remplacé quand la date limite d’utilisation arrive à échéance :
- Feux et fusées (dates de péremption),
- Pharmacie (dates de péremption),
- Extincteurs, (2018 dans la cabine avant)
- Révision du radeau de survie type 1 moins de 24 heures, obligatoire au-delà de 6 miles d’un abri (de l’ordre de 500 euros en avril 2016 et environ 600 euros en avril 2019 pour un radeau 6 personnes en container),
- Ajout de matériel de sécurité suite à l’évolution de la réglementation (exemple : dispositif lumineux individuel),
- Carénage régulier (d’où sortie d’eau).




Sans oublier l’entretien voir la réparation par un professionnel qualifié :

- En 2015/2016, peinture neuve pour les œuvres vives et les œuvres mortes (époxy bi-composants) avec changement des joints sur tous les vitrages et antifouling sur la coque : environ 27 000€,

- En 2019, la révision des moteurs (tarage des injecteurs, réglage des culbuteurs, échange des filtres, changement des pompes d’alimentation en gazole et la réparation de la pompe d’admission du moteur bâbord (échange de la tête hydraulique) ont coûté plus de 5000€,

- Tous les ans, vidange des moteurs, échanges des filtres (huile, gazole, décanteur, air), changement des turbines d’aspirations pour le refroidissement moteur.



J’espère ne pas avoir été trop long avec « mon inventaire à la Prévert », mais combien de bateaux sont achetés avec des travaux dont l’ampleur n’est pas mesurée (coût et compétences), et qui finissent par mourir dans des ports sans jamais naviguer à nouveau.




Accastillage Diffusion
Vetus
Diesel Marine
Retourner en haut